Syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic (FNEEQ-CSN)

Articles les plus récents

Après la crise sanitaire, l’austérité n’est pas la solution : 10 milliards $ pour renforcer notre filet social !

mardi 9 juin 2020 par Coalition — Non classé

Le document 10 milliards $ de solutions pour une société plus juste publié en février 2020 a été mis à jour . Les inégalités sociales  restent grandes au Québec, comme la pandémie de la COVID-19 l’a démontré et, au lieu de recourir à l’austérité, il faut revoir  la fiscalité afin de renforcer le filet social, le meilleur rempart en temps de crises.

En se privant volontairement de ressources qui sont pourtant disponibles, non seulement l’État ne peut lutter efficacement contre les inégalités, il ne peut non plus faire face efficacement au plus grand défi de notre époque : la lutte contre la crise climatique et les autres crises qui en découlent, comme la crise de la COVID-19.

Ces crises rendent visibles les conséquences du sous-financement des programmes sociaux comme l’aide sociale et le logement social. Elle vont, elles aussi, amplifier les inégalités sociales. L’État québécois a les moyens de renforcer notre filet social, mais il doit faire le choix politique d’utiliser la richesse collective à cette fin. L’heure est au réinvestissement massif !

Dans son document 10 milliards $ de solutions pour une société plus juste, la Coalition Main rouge propose 19 mesures qui permettent d’aller récupérer une partie de l’argent collectif qui nous échappe actuellement, que ce soit en modifiant certaines mesures fiscales ou en coupant des dépenses… mais pas celles dont on entend habituellement parler.


À lire : 10 milliards $ de solutions pour une société plus juste !

jeudi 20 février 2020 par Coalition — Accueil

La Coalition Main rouge a profité de la Journée mondiale de la justice sociale 2020 pour lancer le document 10 milliards $ de solutions pour une société plus juste qui présente 19 mesures qui permettraient de  lutter plus efficacement contre les inégalités sociales et fiscales, tout en finançant les mesures nécessaires pour assurer une transition écologique juste. Ces 19 mesures rapporteraient plus de 10 milliards de dollars supplémentaires annuellement aux finances publiques.

Le document peut être téléchargé ici.

Une campagne de vignettes web visant à faire connaître le contenu du document est également en cours sur Facebook. On peut également accéder facilement ici aux vignettes et au tableau résumant les 19 solutions fiscales.

 

 


Journée mondiale de la justice sociale – Le Québec a les moyens d’en faire plus pour s’attaquer aux inégalités sociales

jeudi 20 février 2020 par Coalition — Accueil, Communiqué

Montréal, le 20 février 2020 – Le gouvernement Legault est rappelé à ses devoirs par une coalition de groupes sociaux à l’occasion de la Journée mondiale de la justice sociale, décrétée par l’ONU et dont le thème pour 2020 est « Réduire les inégalités pour atteindre la justice sociale ». À cette occasion et à quelques semaines du dépôt du budget provincial, la Coalition Main rouge lance aujourd’hui le document 10 milliards $ de solutions pour une société plus juste qui présente dix-neuf mesures qui permettraient de  lutter plus efficacement contre les inégalités sociales et fiscales, tout en finançant les mesures nécessaires pour assurer une transition écologique juste. Ces dix-neuf mesures permettraient à l’État de disposer de plus de 10 milliards de dollars supplémentaires annuellement.

« L’austérité a considérablement affaibli notre capacité collective à répondre aux besoins de la population et à lutter contre la pauvreté. Les services publics en éducation, en santé, sont en crise. Les programmes sociaux et l’action communautaire autonome doivent être considérablement renforcés alors même que des investissements majeurs seront nécessaires pour mieux lutter contre la crise climatique. Il faut que le Québec se donne les moyens de ses ambitions. Ce n’est pas avec le régime fiscal actuel que nous y parviendrons. Il faut le revoir, des solutions existent et nous demandons leur mise en œuvre dès le prochain budget », affirme Jeff Begley, président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), un des porte-parole de la Coalition Main rouge.

« Couper dans certaines dépenses et aller chercher la richesse là où elle est, c’est nécessaire, et nous avançons plusieurs propositions concrètes et réalistes en ce sens. Avec nos 19 propositions et les surplus actuels du gouvernement, nous avons amplement les moyens de faire autrement au Québec », déclare Élisabeth Gibeau, d’Union des consommateurs, membre de la Coalition.

« En choisissant d’implanter les mesures que nous suggérons, le gouvernement ira chercher des revenus supplémentaires pertinents à sa mission d’assurer un niveau de vie décent à l’ensemble de sa population y compris les employé.e.s du secteur public qui ont largement contribué à dégager ces surplus », mentionne Benoît Lacoursière, secrétaire général et trésorier de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), également de la Coalition.

Des mesures réalistes et applicables – même une baisse d’impôt !

Dans son document, la Coalition présente par exemple une mesure fiscale qui dégagerait à elle seule près de 2,5 milliards $ annuellement pour l’État québécois: l’augmentation du nombre de paliers d’imposition des particuliers (de 4 à 9 paliers). Cette proposition ne modifierait pas l’impôt à payer du 66 % de contribuables qui a un revenu imposable de moins de 50 000 $ par année. Elle ferait même profiter d’une baisse d’impôt les 26% de contribuables avec un revenu imposable entre 50 000$ et 100 000$. Cependant, cela entraînerait une hausse substantielle pour les plus fortunés, ceux qui ont un revenu imposable de plus de 100 000 $ par année.

« Depuis des années on nous dit qu’avant de partager la richesse, il faut la créer. Elle l’est et elle est concentrée entre trop peu de mains.  Avec les mesures que nous proposons, nous n’avons pas à demander à la population de choisir entre la santé et l’éducation ou entre l’environnement et la lutte à la pauvreté, comme on le fait toujours lors des consultations pré-budgétaires. Nous pouvons adopter des mesures ambitieuses pour lutter contre les inégalités sociales. On pourrait, entre autres mesures, adopter un plan ambitieux visant à mettre un terme à la crise du logement qui sévit et reconstruire notre filet social », conclut Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU, aussi de la Coalition Main rouge.

L’édition 2020 du document 10 milliards $ de solutions est une mise à jour complète d’un document diffusé pour la première fois en 2010. Pour informer l’ensemble de la population, une campagne de vignettes sur les médias sociaux sera également lancée et se poursuivra jusqu’au dépôt du budget, le 10 mars.

Le document peut être téléchargé en ligne : www.nonauxhausses.org.

-30-


20 février, Journée mondiale pour la justice sociale. Le Québec a les moyens d’assurer une société plus juste

dimanche 16 février 2020 par Coalition — Accueil

Le Québec a les moyens d’assurer une société plus juste

Après des années d’austérité, le gouvernement québécois a cumulé d’importants surplus depuis trois ans.  Puisque nos services publics et les programmes sociaux sont toujours sous-financés, on peut clairement affirmer que ces surplus ont été réalisés au détriment de la majorité de la population et au prix de l’affaiblissement de notre filet social. Avec les surplus anticipés de 5 milliards $ cette année et des mesures fiscales plus progressistes, nous avons les moyens de réinvestir massivement dans l’ensemble des services publics, de financer plus adéquatement les programmes sociaux, de planifier une transition juste basée sur le respect des droits et de mieux soutenir les organismes d’action communautaire autonome.

Un filet social fort : c’est la meilleure manière de s’assurer que notre société soit la plus juste possible et que les droits humains et la dignité des personnes soient respectés! C’est une question de CHOIX politiques.

Dans son budget du 10 mars, le gouvernement doit prendre les moyens d’améliorer les conditions de vie dans nos communautés, d’améliorer l’accès et la qualité des services publics et de lutter contre les inégalités sociales…

Ça passe notamment par plus de justice fiscale et un meilleur partage de la richesse.

À l’occasion de la Journée mondiale pour la justice sociale 2020, la Coalition Main rouge lance une nouvelle édition 10 milliards $ de solutions pour une société plus juste.

Rendons visible la Journée mondiale pour la justice sociale dans nos milieux:


Viser la justice sociale : dépliant

vendredi 1er mars 2019 par Coalition — Accueil, Non classé

Sous couvert de l’épouvantail de « crise » des finances publiques, nous avons eu droit à plusieurs rondes de coupes, de compressions et de hausses de tarifs ces dernières années. Les dommages sont considérables et rien n’indique que les politiques qui seront mises en œuvre par le nouveau gouvernement amélioreront les choses. En effet, la «baisse du fardeau fiscal» promise par la CAQ bénéficiera davantage aux riches et limitera la capacité de l’État à bien financer les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome. De plus, le gouvernement Legault dit vouloir encore couper des postes dans la fonction publique et faire plus de place au privé dans la santé et dans d’autres domaines. Nous refusons ces choix! Nous devons faire autrement. Nous en avons les moyens!

Exigeons du gouvernement qu’il s’engage à récupérer notre trésor collectif auprès des plus nantis en instaurant une fiscalité plus progressive et à réparer les dégâts causés aux services publics et aux programmes sociaux en y réinvestissant adéquatement !

Un dépliant mis à jour de la campagne Viser la justice sociale est maintenant disponible:


Viser la justice sociale : dépliant

vendredi 1er mars 2019 par Coalition — Accueil, Non classé

Sous couvert de l’épouvantail de « crise » des finances publiques, nous avons eu droit à plusieurs rondes de coupes, de compressions et de hausses de tarifs ces dernières années. Les dommages sont considérables et rien n’indique que les politiques qui seront mises en œuvre par le nouveau gouvernement amélioreront les choses. En effet, la «baisse du fardeau fiscal» promise par la CAQ bénéficiera davantage aux riches et limitera la capacité de l’État à bien financer les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome. De plus, le gouvernement Legault dit vouloir encore couper des postes dans la fonction publique et faire plus de place au privé dans la santé et dans d’autres domaines. Nous refusons ces choix! Nous devons faire autrement. Nous en avons les moyens!

Exigeons du gouvernement qu’il s’engage à récupérer notre trésor collectif auprès des plus nantis en instaurant une fiscalité plus progressive et à réparer les dégâts causés aux services publics et aux programmes sociaux en y réinvestissant adéquatement !

Un dépliant mis à jour de la campagne Viser la justice sociale est maintenant disponible:


Viser la justice sociale : dépliant

vendredi 1er mars 2019 par Coalition — Accueil, Non classé

Sous couvert de l’épouvantail de « crise » des finances publiques, nous avons eu droit à plusieurs rondes de coupes, de compressions et de hausses de tarifs ces dernières années. Les dommages sont considérables et rien n’indique que les politiques qui seront mises en œuvre par le nouveau gouvernement amélioreront les choses. En effet, la «baisse du fardeau fiscal» promise par la CAQ bénéficiera davantage aux riches et limitera la capacité de l’État à bien financer les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome. De plus, le gouvernement Legault dit vouloir encore couper des postes dans la fonction publique et faire plus de place au privé dans la santé et dans d’autres domaines. Nous refusons ces choix! Nous devons faire autrement. Nous en avons les moyens!

Exigeons du gouvernement qu’il s’engage à récupérer notre trésor collectif auprès des plus nantis en instaurant une fiscalité plus progressive et à réparer les dégâts causés aux services publics et aux programmes sociaux en y réinvestissant adéquatement !

Un dépliant mis à jour de la campagne Viser la justice sociale est maintenant disponible:


Manifestation à Montréal à l’occasion de la Journée mondiale de la justice sociale : Les groupes sociaux réclament un budget pour la justice sociale

mercredi 20 février 2019 par Coalition — Communiqué

Montréal, le 20 février 2019 – À l’occasion de la Journée mondiale sur la justice sociale, le Front régional d’action communautaire autonome (FRACA) de Montréal se joint aux groupes sociaux de partout au Québec, réunis au sein de la Coalition Main rougeet de la Campagne Engagez-Vous pour le communautaire, pour demander un budget pour la justice et l’équité sociale et manifeste dans les rues du centre-ville de Montréal ce midi pour se rendre au bureau du premier ministre. [On peut visisoner une vidéo de la manifestation]

Des centaines de groupes communautaires, syndicaux, féministes et étudiants membres des deux coalitions s’inquiètent des intentions du gouvernement Legault, qui a annoncé de nouvelles compressions au niveau de plusieurs ministères, alors que les surplus anticipés pourraient atteindre 4,6 milliards $! Le FRACA, la Coalition Main rouge et la Campagne Engagez-Vous pour le communautaire rappellent que les besoins sont criants dans les différents secteurs, après des années d’austérité, et que le vrai changement attendu de la population passe inévitablement par un réinvestissement significatif, dès le prochain budget, dans nos services publics, nos programmes sociaux et nos organismes communautaires.

NON AUX COUPURES, OUI AU RÉINVESTISSEMENT DANS NOS SERVICES PUBLICS ET PROGRAMMES SOCIAUX

L’annonce des compressions projetées par le gouvernement Legault inquiète les groupes sociaux et leur envoie le message que le gouvernement actuel n’est pas à l’écoute des besoins exprimés :

« Déjà, les services publics ne réussissent pas à remplir leurs missions et les programmes sociaux sont insuffisamment financés. À l’heure de l’urgence climatique, le très faible financement du ministère de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques est un bon exemple de l’importance d’augmenter le financement des services publics. On ne peut pas non plus penser qu’on va mieux protéger l’eau, la qualité de l’air, la biodiversité et les milieux naturels ou agricoles, ni et lutter contre les changements climatiques si on coupe dans la fonction publique » commente Véronique Laflamme, porte-parole de la Coalition Main rouge.

« Il manque des fonds pour permettre aux piliers de la justice social tels que les organismes d’action communautaire autonome de jouer le rôle que les communautés leurs ont confié », ajoute Caroline Toupin, porte-parole de Engagez-Vous pour le communautaire.

En outre, les groupes rappellent que les surplus des derniers mois ont été réalisés au détriment du bien-être et des conditions de vie de la majorité de la population, et au prix de l’affaiblissement de notre filet social.

 « Chaque jour, les effets de l’austérité et des coupures imposées par le précédent gouvernement continuent de faire les manchettes » soutient Bruno Laprade, porte-parole du FRACA. « Listes d’attente interminables pour l’accès à des services, notamment en santé mentale, pour les personnes en situation de handicap et pour les jeunes en difficulté; écoles qui tombent en ruines; manque criant de logement social alors que le nombre d’unités réalisées est à son plus bas; groupes communautaires sous financés mais devant constamment prendre en charge le soutien et la défense d’un nombre toujours plus grand de personnes dans le besoin, etc. Si on ne réinvestit pas sérieusement, la liste pourrait s’allonger plus » avise-t-il.

Urgence d’adopter des mesures fiscales progressives

Les organisations sociales craignent aussi que le gouvernement se prive de revenus en diminuant les contributions fiscales des plus riches et des entreprises, ce qui mettrait en péril le financement futur des services publics et la lutte contre les inégalités sociales. Elles rappellent que c’est ce genre de choix qui a mené à la dernière vague de compressions.

« Une baisse d’impôt de quelques dizaines ou centaines de dollars par année, cela ne fait aucun sens quand, d’un autre côté, les individus et les familles doivent débourser toujours davantage pour avoir accès à des biens et des services qui sont pourtant essentiels, comme les soins de santé, et l’éducation et le logement », conclut Véronique Laflamme.

Réaction au plan d’action annoncé pour mieux soutenir les groupes communautaires

Hier, les groupes sociaux ont appris que Québec préparait un nouveau plan d’action en matière d’action communautaire, dans lequel il souhaite mieux reconnaître l’apport essentiel de ces organismes, qui font beaucoup avec peu de moyen. La nouvelle est accueillie très favorablement par les groupes communautaires qui attendaient ce plan d’action depuis longtemps.

« Mais dans tous les cas, des mesures budgétaires sont urgentes et doivent être prises dès maintenant. De trop nombreux groupes peines à survivre et à offrir leurs services d’aide et de soutien », comme le rappelle Caroline Toupin.

LES GROUPES SOCIAUX SONT MOBILISÉS ET SOLIDAIRES

En cette Journée mondiale de la justice sociale, tant les groupes de Montréal, répondant à l’appel du FRACA, que ceux des autres régions veulent lancer un message de solidarité et rappeler au gouvernement Legault qu’avant de dilapider les surplus obtenus au prix de services publics et de programmes sociaux mal financés il doit faire davantage pour lutter contre les inégalités sociales dès son premier budget.

Des centaines d’étudiantes et d’étudiants de Québec, Sherbrooke et Montréal revendiquant la rémunération de tous les stages seront en grève pour la Journée mondiale de la justice sociale. Un contingent de la Coalition montréalaise pour la rémunération des stages participe à la manifestation. La Coalition Main rouge et la campagne Engagez-Vous pour le communautaire appuient leurs revendications.

– 30 –

Pour plus d’information :

Caroline Toupin, Campagne Engagez-Vous pour le communautaire : 514 260-3786

Véronique Laflamme, Coalition Main rouge : 418 956-3403

Bruno Laprade, FRACA, 514 476-0165 La liste des événements régionaux se trouve sur les sites Internet de la Coalition Main Rouge et d’Engagez-vous pour le communautaire


Manifestation à Montréal à l’occasion de la Journée mondiale de la justice sociale : Les groupes sociaux réclament un budget pour la justice sociale

mercredi 20 février 2019 par Coalition — Communiqué

Montréal, le 20 février 2019 – À l’occasion de la Journée mondiale sur la justice sociale, le Front régional d’action communautaire autonome (FRACA) de Montréal se joint aux groupes sociaux de partout au Québec, réunis au sein de la Coalition Main rougeet de la Campagne Engagez-Vous pour le communautaire, pour demander un budget pour la justice et l’équité sociale et manifeste dans les rues du centre-ville de Montréal ce midi pour se rendre au bureau du premier ministre. [On peut visisoner une vidéo de la manifestation]

Des centaines de groupes communautaires, syndicaux, féministes et étudiants membres des deux coalitions s’inquiètent des intentions du gouvernement Legault, qui a annoncé de nouvelles compressions au niveau de plusieurs ministères, alors que les surplus anticipés pourraient atteindre 4,6 milliards $! Le FRACA, la Coalition Main rouge et la Campagne Engagez-Vous pour le communautaire rappellent que les besoins sont criants dans les différents secteurs, après des années d’austérité, et que le vrai changement attendu de la population passe inévitablement par un réinvestissement significatif, dès le prochain budget, dans nos services publics, nos programmes sociaux et nos organismes communautaires.

NON AUX COUPURES, OUI AU RÉINVESTISSEMENT DANS NOS SERVICES PUBLICS ET PROGRAMMES SOCIAUX

L’annonce des compressions projetées par le gouvernement Legault inquiète les groupes sociaux et leur envoie le message que le gouvernement actuel n’est pas à l’écoute des besoins exprimés :

« Déjà, les services publics ne réussissent pas à remplir leurs missions et les programmes sociaux sont insuffisamment financés. À l’heure de l’urgence climatique, le très faible financement du ministère de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques est un bon exemple de l’importance d’augmenter le financement des services publics. On ne peut pas non plus penser qu’on va mieux protéger l’eau, la qualité de l’air, la biodiversité et les milieux naturels ou agricoles, ni et lutter contre les changements climatiques si on coupe dans la fonction publique » commente Véronique Laflamme, porte-parole de la Coalition Main rouge.

« Il manque des fonds pour permettre aux piliers de la justice social tels que les organismes d’action communautaire autonome de jouer le rôle que les communautés leurs ont confié », ajoute Caroline Toupin, porte-parole de Engagez-Vous pour le communautaire.

En outre, les groupes rappellent que les surplus des derniers mois ont été réalisés au détriment du bien-être et des conditions de vie de la majorité de la population, et au prix de l’affaiblissement de notre filet social.

 « Chaque jour, les effets de l’austérité et des coupures imposées par le précédent gouvernement continuent de faire les manchettes » soutient Bruno Laprade, porte-parole du FRACA. « Listes d’attente interminables pour l’accès à des services, notamment en santé mentale, pour les personnes en situation de handicap et pour les jeunes en difficulté; écoles qui tombent en ruines; manque criant de logement social alors que le nombre d’unités réalisées est à son plus bas; groupes communautaires sous financés mais devant constamment prendre en charge le soutien et la défense d’un nombre toujours plus grand de personnes dans le besoin, etc. Si on ne réinvestit pas sérieusement, la liste pourrait s’allonger plus » avise-t-il.

Urgence d’adopter des mesures fiscales progressives

Les organisations sociales craignent aussi que le gouvernement se prive de revenus en diminuant les contributions fiscales des plus riches et des entreprises, ce qui mettrait en péril le financement futur des services publics et la lutte contre les inégalités sociales. Elles rappellent que c’est ce genre de choix qui a mené à la dernière vague de compressions.

« Une baisse d’impôt de quelques dizaines ou centaines de dollars par année, cela ne fait aucun sens quand, d’un autre côté, les individus et les familles doivent débourser toujours davantage pour avoir accès à des biens et des services qui sont pourtant essentiels, comme les soins de santé, et l’éducation et le logement », conclut Véronique Laflamme.

Réaction au plan d’action annoncé pour mieux soutenir les groupes communautaires

Hier, les groupes sociaux ont appris que Québec préparait un nouveau plan d’action en matière d’action communautaire, dans lequel il souhaite mieux reconnaître l’apport essentiel de ces organismes, qui font beaucoup avec peu de moyen. La nouvelle est accueillie très favorablement par les groupes communautaires qui attendaient ce plan d’action depuis longtemps.

« Mais dans tous les cas, des mesures budgétaires sont urgentes et doivent être prises dès maintenant. De trop nombreux groupes peines à survivre et à offrir leurs services d’aide et de soutien », comme le rappelle Caroline Toupin.

LES GROUPES SOCIAUX SONT MOBILISÉS ET SOLIDAIRES

En cette Journée mondiale de la justice sociale, tant les groupes de Montréal, répondant à l’appel du FRACA, que ceux des autres régions veulent lancer un message de solidarité et rappeler au gouvernement Legault qu’avant de dilapider les surplus obtenus au prix de services publics et de programmes sociaux mal financés il doit faire davantage pour lutter contre les inégalités sociales dès son premier budget.

Des centaines d’étudiantes et d’étudiants de Québec, Sherbrooke et Montréal revendiquant la rémunération de tous les stages seront en grève pour la Journée mondiale de la justice sociale. Un contingent de la Coalition montréalaise pour la rémunération des stages participe à la manifestation. La Coalition Main rouge et la campagne Engagez-Vous pour le communautaire appuient leurs revendications.

– 30 –

Pour plus d’information :

Caroline Toupin, Campagne Engagez-Vous pour le communautaire : 514 260-3786

Véronique Laflamme, Coalition Main rouge : 418 956-3403

Bruno Laprade, FRACA, 514 476-0165 La liste des événements régionaux se trouve sur les sites Internet de la Coalition Main Rouge et d’Engagez-vous pour le communautaire


Manifestation à Montréal à l’occasion de la Journée mondiale de la justice sociale : Les groupes sociaux réclament un budget pour la justice sociale

mercredi 20 février 2019 par Coalition — Communiqué

Montréal, le 20 février 2019 – À l’occasion de la Journée mondiale sur la justice sociale, le Front régional d’action communautaire autonome (FRACA) de Montréal se joint aux groupes sociaux de partout au Québec, réunis au sein de la Coalition Main rougeet de la Campagne Engagez-Vous pour le communautaire, pour demander un budget pour la justice et l’équité sociale et manifeste dans les rues du centre-ville de Montréal ce midi pour se rendre au bureau du premier ministre. [On peut visisoner une vidéo de la manifestation]

Des centaines de groupes communautaires, syndicaux, féministes et étudiants membres des deux coalitions s’inquiètent des intentions du gouvernement Legault, qui a annoncé de nouvelles compressions au niveau de plusieurs ministères, alors que les surplus anticipés pourraient atteindre 4,6 milliards $! Le FRACA, la Coalition Main rouge et la Campagne Engagez-Vous pour le communautaire rappellent que les besoins sont criants dans les différents secteurs, après des années d’austérité, et que le vrai changement attendu de la population passe inévitablement par un réinvestissement significatif, dès le prochain budget, dans nos services publics, nos programmes sociaux et nos organismes communautaires.

NON AUX COUPURES, OUI AU RÉINVESTISSEMENT DANS NOS SERVICES PUBLICS ET PROGRAMMES SOCIAUX

L’annonce des compressions projetées par le gouvernement Legault inquiète les groupes sociaux et leur envoie le message que le gouvernement actuel n’est pas à l’écoute des besoins exprimés :

« Déjà, les services publics ne réussissent pas à remplir leurs missions et les programmes sociaux sont insuffisamment financés. À l’heure de l’urgence climatique, le très faible financement du ministère de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques est un bon exemple de l’importance d’augmenter le financement des services publics. On ne peut pas non plus penser qu’on va mieux protéger l’eau, la qualité de l’air, la biodiversité et les milieux naturels ou agricoles, ni et lutter contre les changements climatiques si on coupe dans la fonction publique » commente Véronique Laflamme, porte-parole de la Coalition Main rouge.

« Il manque des fonds pour permettre aux piliers de la justice social tels que les organismes d’action communautaire autonome de jouer le rôle que les communautés leurs ont confié », ajoute Caroline Toupin, porte-parole de Engagez-Vous pour le communautaire.

En outre, les groupes rappellent que les surplus des derniers mois ont été réalisés au détriment du bien-être et des conditions de vie de la majorité de la population, et au prix de l’affaiblissement de notre filet social.

 « Chaque jour, les effets de l’austérité et des coupures imposées par le précédent gouvernement continuent de faire les manchettes » soutient Bruno Laprade, porte-parole du FRACA. « Listes d’attente interminables pour l’accès à des services, notamment en santé mentale, pour les personnes en situation de handicap et pour les jeunes en difficulté; écoles qui tombent en ruines; manque criant de logement social alors que le nombre d’unités réalisées est à son plus bas; groupes communautaires sous financés mais devant constamment prendre en charge le soutien et la défense d’un nombre toujours plus grand de personnes dans le besoin, etc. Si on ne réinvestit pas sérieusement, la liste pourrait s’allonger plus » avise-t-il.

Urgence d’adopter des mesures fiscales progressives

Les organisations sociales craignent aussi que le gouvernement se prive de revenus en diminuant les contributions fiscales des plus riches et des entreprises, ce qui mettrait en péril le financement futur des services publics et la lutte contre les inégalités sociales. Elles rappellent que c’est ce genre de choix qui a mené à la dernière vague de compressions.

« Une baisse d’impôt de quelques dizaines ou centaines de dollars par année, cela ne fait aucun sens quand, d’un autre côté, les individus et les familles doivent débourser toujours davantage pour avoir accès à des biens et des services qui sont pourtant essentiels, comme les soins de santé, et l’éducation et le logement », conclut Véronique Laflamme.

Réaction au plan d’action annoncé pour mieux soutenir les groupes communautaires

Hier, les groupes sociaux ont appris que Québec préparait un nouveau plan d’action en matière d’action communautaire, dans lequel il souhaite mieux reconnaître l’apport essentiel de ces organismes, qui font beaucoup avec peu de moyen. La nouvelle est accueillie très favorablement par les groupes communautaires qui attendaient ce plan d’action depuis longtemps.

« Mais dans tous les cas, des mesures budgétaires sont urgentes et doivent être prises dès maintenant. De trop nombreux groupes peines à survivre et à offrir leurs services d’aide et de soutien », comme le rappelle Caroline Toupin.

LES GROUPES SOCIAUX SONT MOBILISÉS ET SOLIDAIRES

En cette Journée mondiale de la justice sociale, tant les groupes de Montréal, répondant à l’appel du FRACA, que ceux des autres régions veulent lancer un message de solidarité et rappeler au gouvernement Legault qu’avant de dilapider les surplus obtenus au prix de services publics et de programmes sociaux mal financés il doit faire davantage pour lutter contre les inégalités sociales dès son premier budget.

Des centaines d’étudiantes et d’étudiants de Québec, Sherbrooke et Montréal revendiquant la rémunération de tous les stages seront en grève pour la Journée mondiale de la justice sociale. Un contingent de la Coalition montréalaise pour la rémunération des stages participe à la manifestation. La Coalition Main rouge et la campagne Engagez-Vous pour le communautaire appuient leurs revendications.

– 30 –

Pour plus d’information :

Caroline Toupin, Campagne Engagez-Vous pour le communautaire : 514 260-3786

Véronique Laflamme, Coalition Main rouge : 418 956-3403

Bruno Laprade, FRACA, 514 476-0165 La liste des événements régionaux se trouve sur les sites Internet de la Coalition Main Rouge et d’Engagez-vous pour le communautaire


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 265109

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 2